fbpx

La drogue : Expérience ou auto-destruction?

Nous vivons dans un monde où ce qui compte est l’instant présent. La pensée de pouvoir s’échapper de la vie que nous vivons est attirante et avec les drogues folles qui existent, difficile de ne pas faire le pas. Ce que nous ne réalisons pas à ce moment là, c’est que cette échappée sera seulement temporaire. Il est facile de jouer avec la phrase suffisamment utilisée qui dit : « Dîtes non à la drogue ». Mais pour pouvoir le dire, il faudrait donner aussi une raison de dire « non » à vos amis, à un bon moment et à une solution rapide comparée à la vie misérable que vous vivez peut-être.  Peu importe comment vous vous sentez après avoir céder à la tentation d’oublier vos problèmes par la drogue, la destruction qui suivra n’en vaut pas la peine. Car oui, il y’a une vide terrible après.

Vous vous dites certainement «Je vais essayer une seule fois». Vous justifiez votre comportement en l’appelant  «expérience». C’est tellement vrai! J’ai fait pareil. Plus le temps passais, plus j’en voulais. Je suis devenu insatisfait de la personne que j’étais quand j’étais sobre. Je voulais être la personne en laquelle je me transformais alors que j’étais ivre. J’en suis arrivé à un point où même cela ne me suffisait plus. Ce que je n’avais pas réalisé c’est que plus je m’enfonçais dans la drogue et plus je me détestais. J’étais devenu extraverti et confiant mais ce n’était pas moi, cette personne était fausse, égoïste et blessante envers les autres. Quand l’effet de la drogue se terminait, j’étais tellement dégoûté de moi-même. J’étais gêné de la personne que j’étais devenue. Mes amis pensaient que j’étais amusant et fun mais ce n’était pas moi. Au fond, je le savais. Je cherchais quelque chose pour remplir ce vide que j’avais en moi. J’avais eu une enfance triste, j’avais des problèmes au fond de mon coeur et la drogue ne faisait que m’enfoncer.

Crédit photo : Stevepb via Pixabay

Au lieu de chercher une solution temporaire, j’ai trouvé une solution permanente. Je me suis tenu devant Dieu, plaidant pour être dépouillé de la méchanceté de mon passé. Je ne pouvais pas le faire seul. J’ai dû prendre une décision consciente pour changer mon style de vie, et c’était un défi, mais j’ai trouvé le vrai accomplissement en réparant ma vie brisée, et en menant une vie remplie d’amour, d’altruisme et de compassion. Dieu a rempli le vide que toutes les drogues ne pouvaient pas remplir et Il veut cette opportunité avec nous tous.

Ce point dans notre vie est crucial pour déterminer qui nous devenons et quelles règles nous choisissons de mettre en place pour nous-même. Il y aura un moment où vous aurez un choix à faire. A ce moment vous devez décider où vous voulez regarder pour trouver votre accomplissement de la vie. Sera-t-il dans le monde, ou sera-t-il en Dieu?

« Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait. » – Romains 12:2

Rappelez-vous que vous n’êtes pas seul dans cette lutte. Chaque jeune a dû, à un moment ou l’autre; choisir de céder à la pression ou de défendre ce en quoi il croit. Si vous avez du mal à le faire ou que les gens autour de vous vous poussent à faire des choses que vous ne voulez pas faire, rappelez vous de cette promesse de Dieu.

« Aucune tentation ne vous est survenue qui n’ait été humaine, et Dieu, qui est fidèle, ne permettra pas que vous soyez tentés au delà de vos forces; mais avec la tentation il préparera aussi le moyen d’en sortir, afin que vous puissiez la supporter » – 1 corinthiens 10:13

Si vous vous tenez à un carrefour en ce moment dans votre vie, je vous mets au défi de chercher Dieu d’abord. Si vous essayez d’échapper à quelque chose, les drogues ne sont pas la réponse. Seul Dieu peut remplir ce vide que vous ressentez. Il se tiendra à vos côtés et bénira votre décision de vivre une vie sans drogue qui l’honore.

Si vous avez déjà franchi cette limite et que vous avez de la difficulté à vous libérer de la drogue, je vous supplie de demander de l’aide. Il n’est jamais trop tard, mais vous ne pouvez pas le faire vous-même et une dépendance ne disparaîtra pas tout simplement. Elle va vous ronger jusqu’à ce qu’il ne reste plus rien. Entourez-vous de gens qui vous aiment et vous soutiennent, et vous surmonterez cette épreuve.

Souviens-toi que tu es un enfant de Dieu et qu’Il t’aime peu importe ce que tu as fait.

Morgan.

Start typing and press Enter to search