fbpx

Compassion et Éternité

Le mot ‘compassion’ dénote un amour profond, la miséricorde et une tendre affection. En regardant ces mots, côte à côte, là tout de suite, tout ce que je vois c’est Jésus. Jésus était L’incarnation de la compassion. Dans beaucoup de passages du Nouveau Testament les auteurs décrivent Jésus comme ceci : « il avait de la compassion pour eux, » et « il était ému de compassion pour eux. » Dans ses enseignements Il a mis l’accent sur l’amour, a encouragé son public à donner aux pauvres, être miséricordieux et ne pas porter un jugement.

L’avantage de la compassion va au-delà de cette vie. En fait, Matthieu 25:35-46 confirme qu’un cœur compatissant est très important aux yeux de Dieu. Il juge notre cœur comme juste ou mauvais en se basant sur comment nous traitons les indigents dans notre société. Cette parabole de Jésus ressemble à un secret de Polichinelle: les cieux sont pour les compatissants.

Jésus a pris du temps pour expliquer ce qui est attendu de nous en ce qui concerne la manière dont nous devons traiter l’affamé, l’assoiffé, les étrangers, les dénudés, les malades et les prisonniers. Il considère en réalité cette catégorie de personnes désespérées comme Lui-même et nous explique que notre héritage et joie éternelle sont cachés dans juste comment nous les traitons. La question est de quel côté du Maître désirez-vous être ? Vous serez automatiquement à sa droite si vous gardez votre bougie allumée et partagez cette lumière ou à sa gauche si vous fermez les yeux sur les nécessiteux.

Cette pensée est une vérité à couper le souffle et tient des clés inimaginables aux nombreuses portes qui doivent s’ouvrir dans les vies de beaucoup de personnes. La vie est un voyage plein de torsions, des frissons et des heurts; n’importe qui d’entre nous pourrait perdre l’équilibre ou expérimenter une tragédie exigeant une main d’espoir et un pont pour traverser et arriver de l’autre côté. Beaucoup de personnes sont tombées dans le piège du désespoir et de l’obscurité et c’est notre responsabilité, en tant que Chrétiens, d’être la main et les pieds de Jésus, en étendant une main et en les aidant.

Je sais, par mon propre vécu, que personne n’est le maître de cette vie mortelle, en fait le jour où vous vous sentez bien enraciné et prospère pourrait aussi être le jour où le malheur frappe. Nous sommes tous différents dans notre capacité de naviguer au travers des défis de la vie, certains sont vraiment plus intelligents que d’autres, n’est-ce pas ? Cependant, nous savons que « la course n’est point aux agiles ni la guerre aux vaillants mais du temps et des circonstances… » (L’Ecclésiaste 9:11) Vraiment, il est plus utile de partager notre lumière que de juger ceux qui passent par des défis divers.

Il est possible de vaincre la pauvreté, la faim, l’ignorance, la violence (dans toutes ses formes), les maladies, le travail des enfants, la discrimination de genre et le racisme. Il est possible de se soucier des orphelins et des enfants vulnérables, des personnes âgées et handicapées parce que quand on veut, on peut et « à Dieu TOUT est possible » (Matthieu 19:26).

C’est un appel à vous, transformez votre compassion dans l’action; transformez votre compassion en un outil pour la transformation. Du matin au soir, le service devrait être notre but commun avec l’intention de changer notre destin commun. Seulement à ce moment pourrons nous regarder en arrière avec joie et gratitude pour ces vies transformées et le privilège d’avoir eu part à leur voyage.

Start typing and press Enter to search